ENTRETIEN AVEC LE REALISATEUR

Keiichi HARA

Qu’est ce qui vous a convaincu dans ce nouveau projet ?

Quelques éléments fantastiques m’ont plu, mais ce qui m’a vraiment convaincu, c’est le fait qu’il s’agisse d’une histoire banale de la vie quotidienne. Je me suis dit que ça serait très intéressant. De plus, le roman est écrit à la première personne et même s’il comporte des sujets assez difficiles à traiter, on perçoit un peu d’humour dans l’écriture, et c’est cela aussi qui m’a attiré vers cette œuvre.

C’est plus tard, quand on s’est demandé comment retranscrire toute cette atmosphère en images, que les problèmes sont très vite devenus assez nombreux !

Quel public attendez-vous pour Colorful ?

Beaucoup de jeunes ont déjà lu l’œuvre originale et ont grandi depuis. À l’époque où ils ont lu le roman, ils devaient être au collège mais la plupart sont maintenant dans la vie active. S’ils voient que le roman vient d’être adapté en film d’animation et qu’ils vont le voir, je n’ai vraiment pas envie de les décevoir. Bien entendu il y a aussi tous ceux qui n’ont jamais lu le roman original ; je voudrais qu’ils puissent me dire: « je ne connais pas le roman, mais j’ai bien aimé ce film ». Ou encore les gens de ma génération qui ont vécu les mêmes choses que moi. Je serai content si eux aussi comprennent et trouvent le film intéressant.

Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo

Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo

Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo

Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo


Quelle est votre scene favorite ?

C’est très difficile à dire... J’ai beaucoup aimé travailler sur le story-board de la scène pendant laquelle Makoto, à qui la mère vient de servir à manger, se lève en disant « ça me fout la gerbe » et sort de table sans rien manger. La mère se retrouve toute seule et se met à pleurer. Pour cette scène, l’équipe d’animation m’a dit : « C’est assez dur pour la mère », mais je me suis dit que pour les besoins de l’histoire, c’était le meilleur moment pour la faire pleurer... Je suis un peu passé pour un sadique !

Il y a aussi un passage complètement à l’opposé de cette scène, dans lequel Saotome emmène Makoto dans un magasin de chaussures. Saotome se moque de lui ouvertement, ce qui devrait provoquer une réaction virulente chez Makoto, mais ce dernier ne le prend pas du tout mal. Je trouve que cette scène donne du baume au cœur. C’est un passage du film qui me plaît beaucoup.

J’ai entendu dire que le personnage de Saotome vous ressemblait assez, est- ce vrai ?

 

Non, pas du tout. Je ne suis pas quelqu’un d’aussi bien que lui ! En fait, j’ai vraiment eu envie de faire du personnage de Saotome quelqu’un de sympathique. Je pense que c’est parce qu’il est comme ça que Makoto s’ouvre à lui. J’ai travaillé avec beaucoup d’attention sur ce personnage, sur sa présence, je suis allé jusqu’à écrire moi-même quelques-uns de ses dialogues.



Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo

Keiichi Hara réalisateur de Colorful et Un été avec Coo

Partenaires

Colorful au cinéma le 16 novembre 2011.


Colorful au cinéma le 16 novembre 2011.

Soyez informé, restez connecté en nous suivant sur:

voir le film ?

Liste des cinémas.

Cliquez ici pour connaître la salle la plus proche.

Distribution

Un film distribué au cinéma par Eurozoom. (Facebook)

Espace Presse

Réservé aux médias

Cliquez ici pour accéder aux contenus.